Actualités culturelles

DESIGN EX MACHINA !

Exposition du 29 septembre au 23 octobre 2015
Vernissage le 28 septembre 2015 à 18h

Galerie Michel Journiac
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
47 rue des Bergers 75015 PARIS
galeriemicheljourniac.net

AVEC
Camille Bosqué
Guillaume Buisson et Lucile Schrenzel
Pierrick Faure
Gaël Gouault
Martin Guillaumie
Jules Levasseur
Axel Morales
E+K — Élise Gay et Kévin Donnot
Commissariat d’exposition
Sophie Fétro
Assistant
Dorian Reunkrilerk

Interroger la relation entre les outils de production et ce qui en résulte tel est l'enjeu de cette exposition qui entend mettre en évidence la relation de réciprocité entre les moyens de production (ce qui produit) et les formes qui en découlent (ce qui est produit). Aujourd'hui, le développement des outils numériques et leur plus large accessibilité favorisent, notamment dans le champ du design, une production de machines inédites qui s'émancipent des lieux de production industriels habituels. Ayant compris depuis longtemps que la qualité d'une pièce provient bien souvent de son façonnage, les designers s'intéressent largement aux moyens de production et de mise en forme des pièces qu'ils veulent créer, reste que cette relation passe souvent inaperçue aux yeux des non initiés. Fait remarquable, depuis plus d'une dizaine d'années, le numérique semble encourager sur le mode du DIY ce rapprochement et conduire les designers à créer non plus seulement des formes mais aussi les outils permettant de les obtenir. Il s'agit alors de présenter ce que les designers font aux machines, ce qu'ils obtiennent et les raisons qui les poussent à détourner des matériaux ou semi-produits industriels de leurs usages conventionnels, à imaginer d'autres procédés de mise en forme de la matière et à mettre au point leurs propres machines-outils, tout du moins à ne pas seulement se contenter de machines existantes, mais à modifier leurs usages conventionnels, les normes et les paramétrages d'usine. Entre fabriques artisanales et industrielles, impliquant ou non des technologies numériques, l'exposition cherche à embrasser un large champ de productions (design d'objets, graphisme, typographie, etc.) relevant aussi bien de pratiques amateurs, artistiques, artisanales qu'industrielles.
 

 

CAEN / MUSÉE DES BEAUX-ARTS

du 5 septembre 2015 - 31 juillet 2016

Premier accrochage thématique du fonds contemporain du musée des Beaux-Arts de Caen, Sur ce monde en ruines donne à voir un parcours inédit imaginé en collaboration avec le Frac Basse-Normandie.
« Alors s’assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse», est la citation - extraite de La Confession d’un enfant du siècle d’Alfred de Musset (1836)- qui constitue le fil rouge de cet accrochage et dont la portée reste aujourd’hui étonnamment vive. Esthétique de la désolation, scènes de déploration revisitées, réalité crue
ou rêverie poétique, les oeuvres choisies dans les collections du musée des Beaux-Arts de Caen et du Frac Basse-Normandie témoignent d’une vision désenchantée du monde. Les artistes d’aujourd’hui interrogent la société post-moderne dans une forme de rumination inquiète mais également attentive à la moindre lueur.
Pour cette première édition, le musée des Beaux-Arts et le Frac mêlent une cinquantaine d’oeuvres issues de leurs collections : Didier Ben Loulou, Philippe Borderieux, François Curlet, Olivier Debré, Noël Dolla, Leo Fabrizio, Dominique Figarella, Gloria Friedmann, Monique Frydman, Denis Laget, Micha Laury, Yveline Lecuyer, Joan Mitchell, Zoran Music, Bernard Quesniaux, Judith Reigl, Paul Rebeyrolle, Sophie Ristelhueber, Bruno Serralongue.

 

 

 

Passerelles : les rencontres de la MdN

Passerelles : les rencontres de la MdN / Le design social par Pierre-Emmanuel Vandeputte le lundi 28 septembre 2015 à 18h30

Jean-René LECERF
Président du Conseil départemental du Nord

Béatrice DESCAMPS-PLOUVIER
Vice-présidente chargée de la Culture

Frédéric MARCHAND
Conseiller départemental du canton de Lille 3
Maire d’Hellemmes

Alexandra LECHNER
Conseillère départementale du canton de Lille 3

Marie-Odile PARIS-BULCKAEN
Directrice de la Médiathèque départementale

 ont le plaisir de vous inviter aux PASSERELLES les rencontres de la MdN

le lundi 28 septembre 2015 à 18h30 à la Médiathèque départementale du Nord
140 bis rue Ferdinand Mathias à Hellemmes-Lille

Conférence de Pierre-Emmanuel VANDEPUTTE en collaboration avec Lille Design For Change : Le design se définit par sa justesse.
Longtemps lié à l’industrie et dédié aux objets, le design se réinvente. Il tend aujourd’hui à innover pour le bien commun.

Migrations : convoquer l'humain autour des oiseaux
Un projet où l'animal devient un acteur urbain de cohésion sociale.

Les oiseaux favorisent une lecture approfondie de la ville par l’observation de la manière dont ils s’y positionnent, comme le montre la tradition des coulonneux (élevages populaires de pigeons voyageurs) dans le Nord. Du design industriel au design social, cette conférence vous permet de découvrir la réalité du designer, ses compétences et ses domaines d'action.
Né en 1991, Pierre-Emmanuel Vandeputte est diplômé de La Cambre (Ecole nationale supérieure des arts visuels) à Bruxelles. Son travail se distingue par une approche empreinte de réalisme et dont le sens est immédiatement perceptible. Intéressé par les savoir-faire et le comportement des matières, ses créations expriment leur intelligence. Après quelques expériences en agence, notamment chez Arne Quinze à Courtrai, il devient aujourd'hui designer indépendant.

inscription : mediathequedunord@cg59.fr

 

France vs. Italie / 1ère compétition internationale de design

Du 4 juillet au 28 septembre 2015

Salle Eden, place de la Libération, Vallauris

Du 4 juillet au 31 août : tous les jours de 10h à 12h45 et de 14h15 à 18h15

Du 1er au 28 septembre : de 10h à 12h15 et de 14h à 17h, fermé le mardi

Renseignements, Maison du Tourisme 04 93 63 82 58

www.vallauris-golfe-juan.com

La FFD, Fédération Française de design invite la FID, Federazione Italiana del Design pour le premier match international entre deux équipes de designers. Les italiens proposent des objets en terracotta réalisées avec des artisans locaux, quant aux Français ils développent, grâce à leur association avec la ville de Vallauris et ses artisans, des pièces en céramique blanche.
Après une première exposition au Carrousel du Louvre en septembre 2014, la compétition s’expose à nouveau à Vallauris afin de valoriser la richesse des échanges entre artisans et designers ainsi que le potentiel des savoir-faire traditionnels liés aux deux cultures.

Dossier de presse sur demande.

L'InSituLab au Shadok les 18 & 19 juin

Les étudiants du DSAA InSituLab exposent leurs diplômes au Shadok (Fabrique du numérique) les 18 & 19 juin.

Des prothèses pour vélos urbains, des dispositifs pour améliorer vos courses, une nouvelle façon de penser la randonnée… 23 étudiants en design de l’inSitu Lab exposent leurs diplômes de fin d’études au Shadok.
L’inSitu Lab est une formation où les designers (graphisme, objet, espace et service) inventent des futurs sur le terrain, au plus près des usagers et mettent en œuvre des démarches de création et de co-conception vers un design public.
L’inSitu Lab prépare au Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués incubé au pôle d’enseignement supérieur de design du lycée Le Corbusier de Illkirch-Graffenstaden.

http://insitulab.eu

http://www.shadok.strasbourg.eu/evenement/linsitu-lab-presente-les-projets-de-diplome-superieur-darts-appliques-2015/

François Morellet au MBA Caen

MUSÉE DES BEAUX-ARTS / 15 mai-21 septembre 2015

Francois Morellet / L’esprit de suite / 1965-2015

« J’ai toujours cherché à réduire au minimum mes décisions subjectives et mon intervention artisanale pour laisser agir librement mes systèmes simples, évidents et de préférence absurdes. »

Invité pour la première fois au musée des Beaux-Arts de Caen, François Morellet occupe une place très singulière sur la scène artistique française et internationale. Tout en poursuivant une activité d’industriel (jusqu’en 1975), il devient l’un des représentants majeurs de l’abstraction géométrique et, membre fondateur du Groupe de Recherches d’Art Visuel (GRAV, de 1960 à 1968), l’un des principaux protagonistes de l’art optico-cinétique. Présent dans les grandes collections publiques ou privées, en particulier en France, en Allemagne et aux États-Unis, il a répondu à de très nombreuses commandes, celle du musée du Louvre par exemple avec L’esprit d’escalier, une série de vitraux pour l’escalier Lefuel. L’oeuvre que François Morellet a développée au cours des soixante dernières années repose entièrement sur une conception systématique de l’art. Les règles qu’il se donne lui permettent de réduire au minimum le nombre des décisions subjectives pour laisser apparaître des formes à la fois rigoureuses et imprévisibles. Avec ce bel Esprit de suite qui donne son nom à l’exposition, il associe nécessités de la contrainte, interventions du hasard et jeux d’esprit. De cette rencontre naissent des oeuvres pleines d’humour qui peuvent emprunter des moyens d’expression très divers : peinture, estampe, sculpture, installation, intégration architecturale…etc. Cette exposition réunira un ensemble très significatif des éditions de François Morellet, estampes et albums produits entre 1965 et 2014, parmi lesquels les spectaculaires Emprunts. En regard de ces estampes seront présentées des pièces phares, comme la Sphère-trames de 1962 ou le néon Lamentable de 2006, ainsi que deux oeuvres spécialement conçues pour le musée, la monumentale 3D éphémère et une Défiguration de L’enlèvement d’Hélène de Luca Giordano.

Tous les jours (sauf les mardis et les 5 avril, 1er et 14 mai) de 9h30 à 18h.
Tarifs : 5,50 € / 3,50 €, gratuit pour les moins de 26 ans, les abonnés au Pass’murailles et Amis du musée et pour tous le 1er dimanche du mois.
Directrice du musée : Emmanuelle Delapierre
Commissaire de l’exposition : Caroline Joubert
Contact presse : Anne Bernardo / abernardo@caen.fr 02 31 30 47 76
Musée des Beaux-Arts - Le château - 02 31 30 47 70 - www.mba.caen.fr

Sciences du Design / 01 / mai 2015

Sciences du Design
La nouvelle revue des Puf

Sciences du Design est la première revue internationale en langue française de recherche scientifique en design. Elle entend faire reconnaître largement le design comme discipline scientifique et s’imposer comme la revue savante de référence dans la communauté́ francophone.

Généraliste et pluraliste, Sciences du Design publiera des travaux de recherche touchant tous les aspects du design, quelle que soit la perspective et quel que soit le domaine d’application. Les disciplines scientifiques convoquées relèvent aussi bien du design proprement dit, considéré comme discipline du projet, que des sciences ayant avec lui un lien établi ou à établir.

La revue est publiée sous l’égide d’un comité scientifique international provenant de plus de 30 établissements d’enseignement supérieur et de recherche, et avec le soutien de l’Université de Nîmes, de la Haute école d’art et de design - Genève, de l’École de design Nantes Atlantique, de l’Ensci - Les Ateliers et de Strate École de design, en collaboration avec Les Ateliers de la Recherche en Design, Multimédia Sorbonne et Designers interactifs.

Sciences du Design paraîtra deux fois l’an, et sera disponible en librairie et sur abonnement, à la fois sur papier et en texte intégral en ligne sur la plateforme Cairn.info.
Le numéro 01 sera disponible en mai 2015, sur le thème « Quelles sciences du design ? », sous la direction de Stéphane Vial et Alain Findeli, avec des articles d'Yves Michaud, Stéphane Vial, Lysianne Léchot Hirt, Alain Findeli, Émeline Brulé, Anthony Masure, Robin de Mourat, Ioana Ocnarescu, Anne-Lyse Renon, Marine Royer, Jocelyne Le Bœuf, Nicolas Nova, Fabienne Kilchör, Sébastien Fasel, Annie Gentès et Bernard Kahane.

Site de la revue : http://www.sciences-du-design.org/

Facebook : La page sciences.du.design

Twitter : @scidudesi

Parution du 01 : 06 Mai 2015
Format : 180 x 260 mm
130 pages
Prix au numéro : 18 € TTC France

Site de la revue : http://www.sciences-du-design.org/

LES SUPERDÉBATS DE SUPERPUBLIC / IN SITU LAB

L’IN SITU LAB du pôle supérieur de design Le Corbusier témoigne après plus de 5 années de ses expériences inédites de design in situ, en prise avec les collectivités et les services publics. Vous seront exposés des méthodologies et des travaux chaque fois spécifiques, développés selon les terrains abordés.

Nicolas Couturier et Cécilia Gurisik, designers et enseignants à L’IN SITU LAB, présenteront le fruit de plusieurs collaborations avec deux de leurs partenaires privilégiés : 

« La Fabrique de l’Hospitalité » (Laboratoire d’innovation des Hôpitaux Unversitaires de Strasbourg, représenté par Barbara Bay, Christelle Carrier, Anne-Laure Desflaches) et 

« La Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin »  (Service du Conseil Général du Bas-Rhin, représentée par Anne-Marie Bock).

27, 28 & 29 mars 2015

http://www.journeesdesmetiersdart.fr/

 

Vendredi 27
Samedi 28 et Dimanche 29
mars 2015

Art ExPro 2015

L’EXPRESSION ARTISTIQUE ET CULTURELLE DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

Béatrice Gille
Rectrice de l’académie de Créteil
Chancelière des universités
a le plaisir de vous inviter à


le mardi 31 mars 2015
de 10h à 17h

GARE AU THÉÂTRE
13 rue Pierre Sémard
94400 VITRY-SUR-SEINE
Accès par le RER C (arrêt : Vitry-sur-Seine)

Centre culturel ARCADE

DESIGN À LA CAMPAGNE®2015 Château de Ste Colombe en Auxois

CE DOSSIER PRÉSENTE
LE LIEU ET
LA PROGRAMMATION DE MARS À OCTOBRE

 

Prix Le Créateur

Le Prix Le Créateur met en lumière la créativité et la modernité d'un artisan d'art, d’un artiste de la matière ou d’une manufacture d’art, ainsi que sa capacité à imaginer un projet d’exposition donnant à voir sous une forme inattendue la singularité et l’excellence de sa démarche. Le lauréat bénéficie d'un soutien financier et logistique de la Fondation pour réaliser l'exposition de ses rêves.

En savoir plus

Consultez le règlement

Complétez le formulaire de candidature

> Jusqu'au 31 mars 2015

Contact : Françoise Aitgougan

fondation@ateliersdart.com

01 44 01 08 30

Résultats Concours Vallauris, 980° ///// le claustra

Aujourd'hui, et depuis maintenant plus de 15 ans, céramistes de Vallauris et designers internationaux travaillent ensemble sur des projets qui continuent à développer les savoir-faire locaux tout en réinventant les formes et les usages du matériau terre.
La ville de Vallauris Golfe-Juan et son école beaux-arts céramique organisent un concours réservé aux étudiants des écoles de design, d'art, et d'architecture.
Le lauréat suivra la réalisation de son projet avec l'équipe professionnelle de l'école, à Vallauris, qui compte parmi ses intervenants Claude Aiello et Gérard Crociani.

Concours Vallauris, 980° / Ecole municipale beaux arts céramique - ville de Vallauris Golfe-Juan
email : concours980@vallauris.fr  -  www.vallauris-golfe-juan.fr

Cérémonie du prix Jean Prouvé / Le mobilier scolaire de demain

À l'occasion de la cérémonie de remise du Prix Jean Prouvé qui s'est déroulé mercredi 4 février 2015 au ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Madame la ministre Najat Vallaud-Belkacem et Monsieur Alain Borowski, président de l'Union des groupements d'achats publics (UGAP) ont distingué les lauréats du prix "École" et du prix "Designer".

Lauréats du Prix jean Prouvé "Écoles"

1er Prix
Audrey Osellame et Joanna Carubia, Lycée La Martinière-Diderot, académie de Lyon.

2e Prix
Nora Aguemon, Henna Burney et Estelle Cochelin, École Boulle, académie de Paris.

3e Prix (ex-æquo)
Roxanne de Buttet, École Camondo, académie de Paris,
Noémie Cadet, Yeelen Fresneau et Charlotte Lossec, École Boulle, académie de Paris.

Lauréats du Prix Jean Prouvé "Designers et industriels"

Catégorie "Elémentaire"
Esther Bacot - Unqui Designers

Catégorie " Collège"
Arnaud Roi et ses associés, Kevin Léné et Alix Petit - Prism Studio

Catégorie "Lycée" (ex-æquo)
Pierre Abello - Pierre Abello Design
Pierre-Louis Gerlier

 

 

À quoi tient le design / Pierre-Damien Huyghe

paru le 19.01.2015
Coffret six fascicules
Entretiens - Poussées techniques conduites de découvertes - vitrines/signaux/logos - Sociétés/services/utilités - Travailler pour nous - Le design comme prudence séminaire
Isbn : 978-2-918193-23-4
26 euros

« À quoi tient le design », cette phrase est dite d'abord pour affirmer que le design fut une attitude historiquement décidée à l'articulation des XIXe et XXe siècles au sein même de la société industrielle. Mais celles et ceux qui aujourd'hui entreprennent d'inscrire quelque chose de leur personne et de leur existence au nom du design tiennent-ils toujours à cette attitude ? Leur paraît-elle seulement plausible ? Ce qui procéda certes d'un élan et d'une conviction, mais sut aussi marquer l'époque de quelques faits décisifs (accrochés à la mémoire en tout cas, comme le Bauhaus) est peut-être en train de perdre quelques traits essentiels de son caractère. Peut-être sommes-nous à un tournant, mais peut-être seulement. Faut-il se presser de conclure sur ce point ? rien n'est moins sûr. En étudiant, par divers biais et de diverses manières les engagements du design historique, ce livre doute qu'une autre époque nous concerne substantiellement. « À qoi tient le design » n'est donc pas exactement — ou pas seulement — une affaire d'histoire. Même sans savoir précisément en quoi, attendant sans doute une philosophie à la fois précise et inquiète quant à ce qui se joue, nous tenons encore à ce à quoi le design a tenu, nous sommes toujours concernés par ses conditions de possibilité. Aux poussées techniques industrielles qui motivèrent autrefois le design se sont substituées des poussées techniques qui n'ont pas la même nature matérielle. Mais ce sont toujours des poussées techniques, et prises comme avant dans une économie. Si le design tient, c'est, ce sera pour qu'elles ne soient pas seulement ainsi prises, mais pour qu'elles parviennent à un mieux naguère appelé « forme », — et qu'ainsi parvenues, elles prennent davantage d'allure.

Pierre-Damien Huyghe, est professeur à l'Université Paris-1 Panthéon Sorbonne. Ses recherches portent sur la philosophie et l'esthétique, notamment les conditions d'ouverture des conduites artistiques à la technique et à l'industrie. Il a récemment publié Moderne sans modernité (Lignes, 2009), Le cinéma avant après (De l'incidence éditeur, 2012), Art et Industrie (Circé, 2e édition, 2015).

Ouvrage publié avec le soutien du CNAP (Centre National des Arts Plastiques) et de la Région Rhône-Alpes.
http://www.delincidenceediteur.fr/#!a-quoi-tient-le-design/c2ct

Dossier pédagogique du musée des beaux-arts de Dijon

Dossier d'accompagnement pédagogique sur le tableau de Véronèse, Moïse sauvé des eaux, peint vers 1580 et conservé au musée des beaux-arts de Dijon.

Très emblématique des innovations artistiques, intellectuelles et sociales de la Renaissance italienne, cette oeuvre permet aussi de comprendre les spécificités de l’art vénitien.

Ainsi sont analysées la composition et l’utilisation particulière de la couleur par Véronèse. Les liens entre le tableau et son contexte social, religieux et philosophique sont étudiés dans les parties intitulées « l’humanisation des thèmes religieux » et « la société vénitienne de la Renaissance ».

L’oeuvre se prête donc à de multiples usages pédagogiques, notamment pour les enseignants des matières artistiques, d'histoire-géographie, de lettres ou encore d'italien…

En pièce jointe également le programme des activités scolaires du musée pour l'année scolaire 2014-2015,  avec tous les renseignements utiles pour des projets en lien avec le musée.

Télécharger le dossier pédagogique

 

Les Hackteliers / détournements créatifs / 7 & 8 février 2015

Les 7 & 8 février 2015 participez aux « Les hackteliers » : un week-end pour voir, comprendre, expérimenter l’électronique et le numérique, mais surtout pour créer grâce à l’Open Source Hardware.
Ce week-end, organisé dans le cadre de la saison hors-les-murs en préfiguration du Shadok, se déroule au lycée Le Corbusier à ILLKIRCH. Il est organisé par la Hack Stub et l’InSituHackLab.
L’occasion pour les petits et les grands, les néophytes et les spécialistes hybrides et polymorphes, de se retrouver autour d’ateliers, de conférences, et de démonstrations.
Il s’agira de démystifier, décomposer, détourner la technologie et les objets du quotidien, voire de susciter l’innovation et surtout donner le pouvoir aux usagers. Bref, s’amuser en interrogeant et en repensant nos façons de faire en commun, pour fabriquer différemment.

Lycée Le Corbusier / ILLKIRCH / Académie de Strasbourg

http://leshackteliers.cc/

Rencontres internationales nouveau cinéma & art contemporain du 1er au 7 décembre à la Gaîté Lyrique

Pendant 7 jours, des artistes et réalisateurs du monde entier viendront pour présenter leurs réalisations et rencontrer le public. Des artistes reconnus sur la scène internationale aux côtés de jeunes artistes présentés pour la première fois à Paris. La manifestation s'intéresse aux nouvelles formes d'expression et de langage du cinéma, de l'art contemporain et du multimédia, avec des séances de projection, des concerts et des performances multimédias, des tables rondes... Il y a là un contenu artistique et culturel rare que nous souhaitons partager le plus largement possible.

La manifestation s'adresse avant tout aux enseignants, aux étudiants et aux élèves de moins de 25 ans qui bénéficient sur simple inscription d'un accès gratuit à l'ensemble de notre programmation (séances de projection, performance, concerts et tables rondes), d'un accès prioritaires et d'invitations aux événements hors les murs, d'un accès gratuit à l'espace de consultation.

Pour bénéficier des avantages offerts, il suffit de s'inscrire sur notre site web à l'adresse suivante: http://www.art-action.org/site/fr/info/pass_public.htm

Le programme détaillé par jour sera mis en ligne à partir du 7 novembre. D'ores et déjà voici quelques points forts de cette nouvelle édition :

- Le 1er décembre, à l’occasion de l’ouverture de la manifestation une soirée événement avec une séance de projection suivie d’une performance exceptionnelle, “Tempestarii” de Nadine Hilbert et Gast Bouschet (Luxembourg, 53ème Biennale de Venise).
- La projection du dernier film de Claire Denis (France), d’après un texte de Christine Angot, “Voilà l’enchaînement”, en présence de la réalisatrice et de l’auteure.
- La projection en première à Paris du film “Ming of Harlem”, en présence du réalisateur Phillip Warnell (Royaume-Uni) et du philosophe Jean-Luc Nancy.
- Une œuvre inédite de Ryan Trecartin (USA), de retour à Paris après l’exposition que le Musée d’art moderne de la Ville de Paris lui a consacré en 2011.

Journée du Réseau des Écoles Supérieures d'Art de la région Provence-Alpes-Côté d'Azur et de Monaco

Samedi 29 novembre 2014 de 9h30 à 17h30
à la Villa Méditerranée,
Marseille

Entrée libre, ouvert à tous

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Principauté de Monaco comptent 7 écoles supérieures d’art, faisant du territoire l’un des plus riches en matière d’enseignement artistique en Méditerranée :
- La Villa Arson - École Nationale Supérieure d'Art de Nice
- L’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles
- L’École Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée
- L’École Supérieure d'Art d'Aix-en-Provence
- L’École Supérieure d’Art et Design Toulon Provence Méditerranée.
- L’École Supérieure d'Art d'Avignon
- Le Pavillon Bosio, Art & Scénographie, École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco

Forts de cette richesse et de cette diversité, ces établissements ont souhaité s’associer au sein d’un réseau avec pour ambition de construire et de valoriser leur coopération dans les domaines de l’enseignement, de la recherche, de l’accompagnement de la création et l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.
Animé par le Pôle Industries Culturelles & Patrimoines depuis juin 2014, le réseau des Ecoles Supérieures d’art de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Monaco entend renforcer le rayonnement des écoles en Région, et plus largement sur le territoire national et international, à travers un programme d’actions allant de la mise en place d’outils de mutualisation à des opérations visant à renforcer leur visibilité auprès des professionnels et du public.
Ces 7 écoles se réuniront et communiqueront ensemble pour la première fois lors de la journée du 29 novembre à la Villa Méditerranée. Cette journée, ouverte à tous, s’adresse autant aux futurs étudiants (lycéens, élèves d’autres écoles d’art, VAE et reconversion professionnelle…) qu’aux professionnels (domaines de l’orientation et l’insertion professionnelles, professeurs et étudiants de ces 7 écoles, collectivités…).

Au programme :

Le matin, des tables-rondes, réunissant les présidents et les directeurs de chaque école, présenteront leurs ambitions, missions et enjeux communs ainsi que leurs spécificités. Qu’est-ce qu’une école d’art ? Quelles sont ses missions aujourd'hui ? Pourquoi fonctionner en réseau ?

L’après-midi, la parole sera donnée à chaque école qui présentera un projet de recherche spécifique, lié au numérique, à l’internationale… En parallèle est organisé un «Forum Découverte», dans l’agora de la Villa, permettant de répondre aux questions des futurs étudiants et des professionnels, de venir échanger et rencontrer les écoles.

Télécharger le programme détaillé

Le design du pouvoir /// Journée d'étude le 21 novembre 2014

Dans le cadre de la célébration des 50 ans de l'Atelier de Recherche et de Création du Moblilier national, Brigitte Flamand, Inspectrice générale design & métiers d'art et Marc Bayard, Conseiller pour le développement culturel et scientifique du Mobilier national, organisent une journée d'étude sur le design du pouvoir, le vendredi 21 novembre 2014 au 42, avenue des Gobelins, Paris 13e.

 

Télécharger le programme du colloque.

Grand Prix du Luminaire

Le GIL et le VIA organisent cette année la première édition du Grand Prix du Luminaire.
Cet évènement vise à mettre en avant le travail de création des artisans du luminaire.
Il récompensera 2 produits ou prototypes, ainsi qu’un « coup de cœur » du public du salon Maison&Objet de janvier 2015 dans le cadre duquel la remise des prix aura lieu.

 

 

 

Objets de Rencontre ////// 10 jours d’échange, d’exposition et d’expérimentation autour de la production d’objets

Objets de rencontre est une manifestation née du désir de faire dialoguer des pratiques autour de la production d’objets.

du 3 au 12 octobre 2014, à l'église St Nicolas de Caen.

Une vingtaine d’artisans, plasticiens et designers exposent et confrontent leurs travaux, échangent leurs réflexions, partagent leurs expériences.
Simultanément, les créateurs investissent et transforment le choeur de l’église en laboratoire vivant : pendant 10 jours, le public est invité à participer à des workshops, des ateliers d’expérimentation, des activités ludiques et des rencontres.

Pour un descriptif plus complet, voir le dossier de presse et le programme..
Pour davantage d'informations et suivre l'actualité: www.objets-de-rencontre.fr et sur Facebook: https://www.facebook.com/objetsderencontre/info

 

 

Stage Préac Design /// du 18 au 20 mars 2015 /// Le design, un prisme de compréhension et de questionnement du monde

TitreLe design, un prisme de compréhension et de questionnement du monde

Intervenants : Seront conviés, pour les parties théoriques, des formateurs, inspecteurs, mais aussi des designers, entrepreneurs, commissaires d’exposition, architectes, scientifiques etc. pour multiplier les regards et croiser les approches, montrant ainsi la transversalité de la discipline.

Dates : du mercredi 18 au vendredi 20 mars 2015

Lieux : 1er jour CANOPE-CDDP de la Loire, les suivants se dérouleront sur les différents sites de la Biennale Internationale du design de Saint-Etienne

Objectifs :

Cette formation contribuera  à l’enrichissement de la conception et de la mise en œuvre des projets d’éducation artistique et culturelle :

  • par une actualisation des connaissances et une sensibilisation aux problématiques contemporaines du design.
  • par le questionnement du potentiel du numérique et ses atouts dans la conception de dispositifs pédagogiques au service de la démarche créative.
  • par une sensibilisation aux problématiques du design pour conduire des projets d’éducation artistique et culturelle.
  • par l’identification et la connaissance de compétences extérieures à l’école : artistes, designers, entrepreneurs, philosophes partagent leur expertise sur le domaine du design.

Sur tous ces sujets, il est attendu  des échanges, un partage des points de vue pour construire une culture commune entre spécialistes, experts et pédagogues de tous horizons.

Contenu :

Cette formation intitulée interrogera les valeurs véhiculées par l’esthétique, pour quelles intentions, pour quels desseins ? Que disent les formes produites sur les modes de vie, les usages et les pratiques d’une société ?
Les thématiques abordées seront les suivantes :

  • L’essence du beau > l’art d’enchanter l’existence quotidienne par les formes.
  • Comment le numérique élargit le champs des possibles du design ? > Les formes du numérique au service du quotidien.
  • Comment cultiver la pluralité des formes et des expériences ?
  • Quels sont les bénéfices du design dans les entreprises et les collectivités ? > La commande et la pratique du design sur le territoire auprès des acteurs publics, des entreprises et des designers.
  • Design, habitat et utopie

Méthode

Cette formation vise l’inscription des parcours d’éducation artistique et culturelle dans une démarche de rencontre, de pratique et connaissance du design :

  • explorer les ressources culturelles locales, les expositions, la Biennale du design.
  • développer une attention à nos modes de vie et aux potentiels du quotidien.
  • valoriser une approche créative des élèves sur les formes de leur environnement.

La formation permettra :

  • visite d’exposition
  • rencontre avec des designers, entrepreneurs, collectivités, inspecteurs…
  • explorer l’outil numérique à des fins créatives
  • sensibiliser à la notion d’utopie et en proposer une version.

Public

Séminaire à destination des personnes de la communauté éducative (Inspecteurs, enseignants, DAAC…) et des personnels de la Culture (designers, artistes, professionnels en charge de l’action culturelle au sein des collectivités territoriales et personnels des structures culturelles)

S’inscrire

Attention nombre de places limité. Participation gratuite sur INSCRIPTION OBLIGATOIRE (voir documents ci-joints)

1/ Vous êtes un personnel Education nationale (prof, Inspecteur…) sur l’académie de Lyon : vous devez vous inscrire sur GAIA au PAF du 27/08/2014 au 24/09/2014 (rubrique design) - Code du dispositif : 14A0100282 - Module : 39207 + Inscription en parallèle auprès de design.cddp42@ac-lyon.fr.

NB : pour les personnes qui ne s’inscrivent pas au PAF, possibilité de participer au Stage si vous êtes déchargés de cours pendant 3 jours. Informations et inscriptions :  Tel. 04 77 43 17 00 -  Mail. design.cddp42@ac-lyon.fr

2/ Vous êtes un personnel Education nationale (prof, inspecteur, DAAC…) sur une autre académie que celle de Lyon : vous devez remplir la fiche (1ère pièce-jointe) et la faire valider par les différentes autorités mentionnées sur cette fiche. Lorsque celle-ci nous est renvoyée dûment complétée nous vous adressons un mail de confirmation d’inscription.

NB : pour les personnes qui ne peuvent pas faire valider cette fiche, possibilité de participer au Stage si vous êtes déchargés de cours pendant 3 jours. Informations et inscriptions :  Tel. 04 77 43 17 00 -  Mail. design.cddp42@ac-lyon.fr

3/ Vous ne travaillez pas pour l’éducation nationale mais êtes une personne ressource (service culturel, designer, ou autre professionnel en lien avec la culture ou le design) : vous devez remplir la fiche que vous trouverez en 2ème pièce-jointe.

Se pré-inscrire

Afin de réserver votre place en attendant que les documents soient signés et validés par les différentes instances, vous pouvez faire une pré-inscription auprès de nos services.

Pour cela merci de nous envoyer un mail précisant votre :

Nom : ……….

Prénom : ………..

Profession (statut / qualité) : ………………….

Académie – Département – Ville : ………………….

Tel : ………………………

 

Plus d’infos : design.cddp42@ac-lyon.fr    Tel : 04 77 43 17 00

 

Concours “Vivre le Parc national”

Carbone Édition, jeune maison d’édition issue du territoire du futur Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne, lance son 1er concours design «Vivre le Parc national». Ce concours s’adresse aux étudiants des écoles de design et d’arts appliqués françaises. Les objets et mobiliers pour l’extérieur créés devront utiliser les matériaux locaux : bois, métal, pierre, et être industrialisables par des entreprises issues du territoire.

http://www.carbone-edition.fr/

 

Réminiscences. Design / Alsace / Tradition

Le Musée Alsacien présente l’exposition Réminiscences mettant en regard des objets du patrimoine ancien et des créations du design contemporain inspirés  de ces objets. L’objectif consiste à créer un dialogue et à mettre en lumière la dynamique d’évolution des arts et traditions populaires d’Alsace.

Réminiscences est une exposition dont les étapes sont disséminées dans les espaces du musée. Ainsi, les collections permanentes retrouvent un nouveau souffle et les visiteurs peuvent pleinement profiter du cadre architectural du musée. Cette exposition présente 18 productions aux démarches créatives diverses, nées de ce projet, ou co-existantes.

La réminiscence est un emprunt fait inconsciemment à des lectures, des représentations. Celui-ci s’insère dans le processus de création sans le brider dans une vision passéiste ou une simple mise au goût du jour. L’exposition réunit, comme autant de variations sur ce thème :

- des productions issues d’une collaboration entre des lycées professionnels (Lycée du Haut-Barr, Lycée Jean Rostand, Lycée Louis Marchal, Lycée Louis Couffignal) et des designers (Sonia Verguet, Nathalia Moutinho, V8 Designers, Alix Videlier, Arnaud Finix)

- des objets conçus par ces mêmes designers ou d’autres dans un cadre strictement professionnel (Philippe Riehling, Aurore Daunis, Jean-Luc Weimar, Sandrine Ziegler-Munck)

des réalisations d’élèves de l’enseignement supérieur (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués du Lycée le Corbusier à Illkirch, section design de la Haute Ecole des Arts du Rhin).

Via une installation participative conçue en collaboration avec IKEA, Réminiscences interroge également le statut des productions de niche face aux logiques de consommation de masse, mais aussi et surtout le rôle qu’un musée comme le Musée Alsacien peut avoir dans ce cadre.

Au-delà du rendu final, cette démarche vise à construire un partenariat pérenne avec les acteurs locaux du design. En effet, l’identité et les collections du Musée Alsacien sont, pour une part au moins, fondées sur la valeur esthétique d’éléments utilitaires, agencés au service d’une ambiance, d’une idée de la culture régionale. La mise en œuvre de tels projets co-construits avec des acteurs locaux s’inscrit comme un axe structurant du développement du musée.

 

Le projet Réminiscences fait partie des 15 projets finalistes au prix national de l’Audace artistique et culturelle 2014.

 

Autour de l’exposition :

Samedi 14 juin à 15h : rencontre avec les acteurs du projet, sur le thème « Que fait le designer de la tradition ? »

 

 

Art Expro 2014

Chaque année, l'académie de Créteil, présente des productions "artistiques" d'élèves de la voie pro.

Syndiquer le contenu